Confrérie des Shamans :: La Communauté des Coeurs Vaillants
Image Titre
 ZordaniaZordania   PortailPortail   FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésConsulter sa messagerie privée    ConnexionConnexion 

 S’enregistrerS’enregistrer 



Mais comment sauver ce monde du Chaos ?
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Confrérie des Shamans Index du Forum -> Regards sur la Cité -> Le quartier des Arts et Lettres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sa'Kagué
L'Ordre des Shamans de Tiszà
L'Ordre des Shamans de Tiszà


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 78
Alliance: L'Ordre des Shamans de Tiszà
Les Marches d'Anos Galad
Village: La Forteresse d'Aénarion
Race: Humain
Masculin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 10 Jan 2009 - 19:59    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

Chapitre 1 : La désolation, le Chaos... Que faire contre cela ?
  

Sous le crépuscule naissant, Daerek, jeune humain de seize ans, rentrait de la chasse, tout fier d'avoir attrapé une jolie perdrix que sa mère cuisinera pour le dîner. Daerek grimpa sur la petite colline de sable et observa le coucher de soleil. Il s'émerveilla de la beauté incommensurable de la nature, et il était heureux de goûter à la paix, alors qu'il avait entendu maints récits de guerres et de morts. Il ne se plaignait pas, même si son existence était un peu dure au quotidien. Il avait déjà vu des guerriers (ceux des "puissants royaumes de l'autre côté de la rivière", comme le disait son père le bucheron) mais il n'avait jamais assisté à des combats. Évidemment, Daerek avait été impressionné par les côtes de mithril flamboyantes, les étendards flottant au vent et l'allure fière des paladins mais l'armée ne l'avait jamais attiré.

Il descendit la colline, tout joyeux, fier de pouvoir montrer sa prise à se famille. Il entendit alors un son qui le coupa net dans sa course : un long son de cor, qui émanait de la forêt, juste en face du village. Sur le pan de sa colline, Daerek voyait tout ce qui se passait dans son village. Tout d'abord, il ne remarqua pas l'agitation des villageois, mais après avoir entendu le son du cor d'alarme de la bourgade, il prit conscience du danger imminent qui menaçait la ville. Il porta son regard sur la forêt, d'où le bruit étrange avait retentit. Il vit alors avec horreur qu'une horde d'orc, hideuse, s'élançait dans le village. Les orcs tuèrent d'abord les quelques miliciens qui barraient l'entrée du village, ensuite, ce fut le carnage total ! Les femmes et les enfants furent massacrés, les vieillards empalés, les malades étaient jetés en pâture aux loups géants qui se régalaient.


 

Du village ne restaient que quelques cendres. Daerek tomba à genou... contemplant le désastre, contemplant la destruction de son village et, en même temps, de sa vie. Il pleurait. Soudain, il vit un cavalier galoper vers lui, mais quand le cavalier s'arrêta devant lui, une flèche vint lui transpercer le corps, et il tomba. Daerek reconnu son père, dans un murmure, celui-ci lui dit : "Mon fils, je suis fier de toi ! Toute ma vie, j'ai été fier de toi. Maintenant, confirme mon jugement : prend ce parchemin, traverse la rivière, et donne-le aux hommes qui habitent dans de grands châteaux, vêtus d'armures éblouissantes et de casques flamboyants. Raconte leur tout ce qui s'est passé ici. Va, je t'aime, mon fils."
Et sur ces mots il mourut.

Daerek, prit le parchemin, et l'observa de ses yeux brouillés par les larmes. Alors, il se leva, monta sur le cheval de son père, et galopa en direction de la rivière.
Il entendait le vent siffler à ses oreilles l'espoir n'est pas mort, la désolation ne prendra pas le pas sur l'amour, garde espoir, et achève ta quête...
Alors, le soleil se coucha...
_________________
Dans un monde rouge, un peu plus de sang répandu ne se remarque pas.

Feu Maëglin Faëlivrin...
Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Sam 10 Jan 2009 - 19:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lancelot
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 1 121
Alliance: L'Ordre des Shamans de Tiszà
Les Marches d'Anos Galad
Village: Camelot
Race: Humain
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 10 Jan 2009 - 21:33    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

C'est génial !!! Smile je suppose qu'il va y avoir un chapitre 2 ?
t'as une meilleur idée de titre pour le rp que ce que j'ai dit ? je m'en souviens même plus..... "Repoussons les vils envahisseurs"
il faudrait un truc accocheur !
au fait on le post ou ?
directement ici, Hall des Batailles : http://www.zordania.com/forums/viewforum.php?id=12 ?
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sa'Kagué
L'Ordre des Shamans de Tiszà
L'Ordre des Shamans de Tiszà


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 78
Alliance: L'Ordre des Shamans de Tiszà
Les Marches d'Anos Galad
Village: La Forteresse d'Aénarion
Race: Humain
Masculin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 10 Jan 2009 - 21:39    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

Oui, je pense que le Hall des batailles est le meilleur endroit pour poster Wink .
Pour le titre, un truc du genre : "Comment arrêter la vague chaotique déferlante, elle souille nos régions, elle pille nos contrées, que faire ?"

Et la première partie du chapitre 2 arrive Wink !
_________________
Dans un monde rouge, un peu plus de sang répandu ne se remarque pas.

Feu Maëglin Faëlivrin...
Revenir en haut
Sa'Kagué
L'Ordre des Shamans de Tiszà
L'Ordre des Shamans de Tiszà


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 78
Alliance: L'Ordre des Shamans de Tiszà
Les Marches d'Anos Galad
Village: La Forteresse d'Aénarion
Race: Humain
Masculin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 10 Jan 2009 - 21:42    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

Chapitre 2 : Le courage des humains prendra-t-il le pas sur leur corruption ?
  

Daerek, toujours ébranlé par l'horreur qu'il avait vécu la veille, s'arrêta pour regarder de plus près le parchemin de son père. Il remarqua un petit bout de tissu mal lavé qui était attaché au parchemin, il reconnu le signe des orcs :
 


Daerek imprima ce signe dans sa mémoire ; il voulait être sûr de n'épargner aucune personne portant ce signe. Il lu le parchemin :

"Puissants Seigneurs des Royaumes de Derrière la Rivière, nous vivions en paix depuis que nous nous sommes installés dans cette contrée ; mais ces temps sont révolus, et notre village a été décimé par une horde d'orc plus sanguinaire que cruelle, et elle a massacré nos femmes, nos enfants, nos vieillards, nos malades... Personne n'a été épargné à part moi, qui ai réussi à m'enfuir. Il n'y a aucun survivant.
S'il vous plaît, aidez-nous, aidez les autres villages de la région, pour que ces attaques cessent. Bientôt, ces orcs viendront vers vos châteaux et vos murailles, avec un seul et unique but de réduire la race humaine à néant. Levez-vous contre ces orcs pour défendre les faibles, la veuve et l'orphelin. Ceci est votre idéologie, n'est-ce pas ?
Je vous en conjure, sauvez notre monde du Chaos, redonnez l'espoir à nos enfants..."


Daerek referma la missive et repartit. Il ne mit pas longtemps à trouver la rivière, et il s'empressa de la traverser, de peur que les orcs lui tombent dessus à l'improviste, comme ils ont réussi à surprendre le village.
Une fois la rivière traversée, il galopa et aperçu la magnificence et la richesse humaine. Sept châteaux surplombaient une plaine, et protégeaient un groupement de villages. Daerek chevaucha jusqu'au château le plus proche, un garde lui barrait la route :
"Halte ! Que venez-vous faire ici ? clama-t-il.

- Je suis Daerek, un fermier et un chasseur d'un tout proche village qui vient d'être décimé par les orcs ; et j'apporte un message à un puissant seigneur qui vit dans un château.

- Impossible, les orcs ne s'aventurent pas dans ces contrées. Tu mens ! Passe ton chemin !

- Je vous assure que ce que je vous dis est vrai ! J'ai vu mon père mourir sous une flèche orc ! Je l'ai vu ! cria Daerek en larme.

- Que ce passe-t-il ici ?" aboya une autre voix grave, derrière Daerek.

Celui-ci se retourna et se retrouva face un chevalier en armure dorée. Daerek lui raconta exactement la même chose qu'il avait répondu au garde. Le chevalier lui dit alors : "Je te crois, suis-moi."
Daerek obéit, et il traversa les longs couloirs de pierres, ornés d'enluminures, de tableaux, et de tapis de toutes sortes, plus beaux, et plus prestigieux les uns que les autres. Le chevalier le conduisit dans une très grande salle, une salle du trône. Il s'assit sur le prestigieux siège, et annonça : "Je suis le roi de cette région... Le Royaume de Tjar Ehin, raconte moi ce qui s'est passé dans ton village maintenant."
Daerek lui tendit d'abord la missive. Le roi la lu, impassible, puis il fit signe à Daerek de lui raconter sa version des faits ; Daerek la lui raconta, dans les moindres détails.
Alors, toujours impassible, le roi se leva et appela un valet. Il lui demanda de convoquer tous les seigneurs du Royaume de Tjar Ehin. Ceci étant fait, il s'adressa à Derek : "Un conseil va être tenu dans quelques heures, et je tiens à ce que tu sois présent. Nous allons décider du meilleur moyen pour faire face à la menace, venez !"



La suite arrive bientôt Wink

_________________
Dans un monde rouge, un peu plus de sang répandu ne se remarque pas.

Feu Maëglin Faëlivrin...
Revenir en haut
Sa'Kagué
L'Ordre des Shamans de Tiszà
L'Ordre des Shamans de Tiszà


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 78
Alliance: L'Ordre des Shamans de Tiszà
Les Marches d'Anos Galad
Village: La Forteresse d'Aénarion
Race: Humain
Masculin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 10 Jan 2009 - 22:08    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

Le conseil réunissait tous les plus grands seigneurs du Royaume de Tjar Ehin. Le roi annonça le problème, après cela, il exprima sa pensée : "La menace est lourde. Non seulement ils attaquent les faibles, mais en plus, ils risquent de venir nous assiéger. Je préconise de lever nos armées et d'aller éradiquer les différents camps orcs établis dans la forêt, pour éviter qu'ils ne fassent qu'une seule et même horde, qui risque de nous attaquer. Il faut aller de l'avant, il faut porter un coup fort aux orcs !"

La salle était silencieuse, un conseiller se décida à prendre la parole : "Je ne pense pas qu'il faille entrer en guerre, nous risquons d'y perdre beaucoup d'hommes, et, il faut bien reconnaitre que ces petits villages ne nous intéressent pas. Les orcs n'attaquent pas nos routes commerciales. Je ne vois pas pourquoi entrer en guerre alors que nos coffres se remplissent toujours plus d'or ? Les orcs ne sont pas un danger pour nous."

A ces mots, plusieurs seigneurs acquiescèrent, d'autres protestèrent. Le roi fut triste de la pensée d'un de ses seigneurs. Il ne répondit pas.
Alors, le vieux sage du Royaume pris la parole, c'était, généralement la sienne qui exprimait celle de la majorité : "Nous ne pouvons pas nous dresser seuls face aux orcs, néanmoins, nous ne pouvons pas laisser des villages se faire décimer pour garder notre or ! Alors, petit Daerek, sillonne les routes et rallie des royaumes à ta cause. Adresse toi aux elfes, aux nains, aux humains, et ensemble, nous pourrons protéger les faibles villages, nous pourrons stopper les orcs. Aller, va ! Et que Palar te guide."

Daerek arpente maintenant les collines pour espérer trouver des guerriers, des royaumes, des alliances de royaumes qui veuillent bien combattre le fléau orc, et protéger les plus faibles.
Réussira-t-il dans sa quête ? Cela dépend de beaucoup, beaucoup de choses...
_________________
Dans un monde rouge, un peu plus de sang répandu ne se remarque pas.

Feu Maëglin Faëlivrin...
Revenir en haut
Sa'Kagué
L'Ordre des Shamans de Tiszà
L'Ordre des Shamans de Tiszà


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 78
Alliance: L'Ordre des Shamans de Tiszà
Les Marches d'Anos Galad
Village: La Forteresse d'Aénarion
Race: Humain
Masculin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 10 Jan 2009 - 22:19    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

Chapitre 1 : La désolation, le Chaos... Que faire contre cela ?
  
 

Sous le crépuscule naissant, Daerek, jeune humain de seize ans, rentrait de la chasse, tout fier d'avoir attrapé une jolie perdrix que sa mère cuisinera pour le dîner. Daerek grimpa sur la petite colline de sable et observa le coucher de soleil. Il s'émerveilla de la beauté incommensurable de la nature, et il était heureux de goûter à la paix, alors qu'il avait entendu maints récits de guerres et de morts. Il ne se plaignait pas, même si son existence était un peu dure au quotidien. Il avait déjà vu des guerriers (ceux des "puissants royaumes de l'autre côté de la rivière", comme le disait son père le bucheron) mais il n'avait jamais assisté à des combats. Évidemment, Daerek avait été impressionné par les cottes de mithril flamboyantes, les étendards flottants au vent et l'allure fière des paladins mais l'armée ne l'avait jamais attiré.

Il descendit la colline, tout joyeux, fier de pouvoir montrer sa prise à sa famille. Il entendit alors un son qui le coupa net dans sa course : un long son de cor, qui émanait de la forêt, juste en face du village. Sur le pan de sa colline, Daerek voyait tout ce qui se passait dans son village. Tout d'abord, il ne remarqua pas l'agitation des villageois, mais après avoir entendu le son du cor d'alarme de la bourgade, il prit conscience du danger imminent qui menaçait la ville. Il porta son regard sur la forêt, d'où le bruit étrange avait retentit. Il vit alors avec horreur qu'une horde d'orc, hideuse, s'élançait dans le village. Les orcs tuèrent d'abord les quelques miliciens qui barraient l'entrée du village, ensuite, ce fut le carnage total ! Les femmes et les enfants furent massacrés, les vieillards empalés, les malades étaient jetés en pâture aux loups géants qui se régalaient.

 

 
Du village ne restaient que quelques cendres. Daerek tomba à genou... contemplant le désastre, contemplant la destruction de son village et, en même temps, de sa vie. Il pleurait. Soudain, il vit un cavalier galoper vers lui, mais quand le cavalier s'arrêta devant lui, une flèche vint lui transpercer le corps, et il tomba. Daerek reconnu son père. Dans un murmure, celui-ci lui dit : "Mon fils, je suis fier de toi ! Toute ma vie, j'ai été fier de toi. Maintenant, confirme mon jugement : prend ce parchemin, traverse la rivière, et donne-le aux hommes qui habitent dans de grands châteaux, vêtus d'armures éblouissantes et de casques flamboyants. Raconte leur tout ce qui s'est passé ici. Va, je t'aime, mon fils."
Et sur ces mots il mourut.

Daerek, prit le parchemin, et l'observa de ses yeux brouillés par les larmes. Alors, il se leva, monta sur le cheval de son père, et galopa en direction de la rivière.
Il entendait le vent siffler à ses oreilles l'espoir n'est pas mort, la désolation ne prendra pas le pas sur l'amour, garde espoir, et achève ta quête...
Alors, le soleil se coucha...


Chapitre 2 : Le courage des humains prendra-t-il le pas sur leur corruption ?
  
 

Daerek, toujours ébranlé par l'horreur qu'il avait vécu la veille, s'arrêta pour regarder de plus près le parchemin de son père. Il remarqua un petit bout de tissu mal lavé qui était attaché au parchemin, il reconnu le signe des orcs : 

 

 
Daerek imprima ce signe dans sa mémoire ; il voulait être sur de n'épargner aucune personne portant ce signe. Il lu le parchemin :

"Puissants Seigneurs des Royaumes de Derrière la Rivière, nous vivions en paix depuis que nous nous sommes installés dans cette contrée ; mais ces temps sont révolus, et notre village a été décimé par une horde d'orc plus sanguinaire que cruelle, et elle a massacré nos femmes, nos enfants, nos vieillards, nos malades... Personne n'a été épargné à part moi, qui ai réussi à m'enfuir. Il n'y a aucun survivant.
S'il vous plaît, aidez-nous, aidez les autres villages de la région, pour que ces attaques cessent. Bientôt, ces orcs viendront vers vos châteaux et vos murailles,
avec un seul et unique but de réduire la race humaine à néant. Levez-vous contre ces orcs pour défendre les faibles, la veuve et l'orphelin. Ceci est votre idéologie, n'est-ce pas ?
Je vous en conjure, sauvez notre monde du Chaos, redonnez l'espoir à nos enfants..."


Daerek referma la missive et repartit. Il ne mit pas longtemps à trouver la rivière, et il s'empressa de la traverser, de peur que les orcs lui tombent dessus à l'improviste, comme ils ont réussi à surprendre le village.
Une fois la rivière traversée, il galopa et aperçu la magnificence et la richesse humaine. Sept châteaux surplombaient une plaine, et protégeaient un groupement de villages. Daerek chevaucha jusqu'au château le plus proche, un garde lui barrait la route :

"Halte ! Que venez-vous faire ici ? clama-t-il.

- Je suis Daerek, un fermier et un chasseur d'un tout proche village qui vient d'être décimé par les orcs ; et j'apporte un message à un puissant seigneur qui vit dans un château.

- Impossible, les orcs ne s'aventurent pas dans ces contrées. Tu mens ! Passe ton chemin !

- Je vous assure que ce que je vous dis est vrai ! J'ai vu mon père mourir sous une flèche orc ! Je l'ai vu ! cria Daerek en larme.

- Que ce passe-t-il ici ?" aboya une autre voix grave, derrière Daerek.

Celui-ci se retourna et se retrouva face un chevalier en armure dorée. Daerek lui raconta exactement la même chose qu'il avait répondu au garde. Le chevalier lui dit alors : "Je te crois, suis moi."
Daerek obéit, et il traversa les longs couloirs de pierres, ornés d'enluminures, de tableaux, et de tapis de toutes sortes, plus beaux, et plus prestigieux les uns que les autres. Le chevalier le conduisit dans une très grande salle, une salle du trône. Il s'assit sur le prestigieux siège, et annonça : "Je suis le roi de cette région... Le Royaume de Tjar Ehin, raconte moi ce qui s'est passé dans ton village maintenant."
Daerek lui tendit d'abord la missive. Le roi la lu, impassible, puis il fit signe à Daerek de lui raconter sa version des faits ; Daerek la lui raconta, dans les moindres détails.
Alors, toujours impassible, le roi se leva et appela un valet. Il lui demanda de convoquer tous les seigneurs du Royaume de Tjar Ehin. Ceci étant fait, il s'adressa à Derek : "Un conseil va être tenu dans quelques heures, et je tiens à ce que tu sois présent. Nous allons décider du meilleur moyen pour faire face à la menace, venez !"

Le conseil réunissait tout les plus grands seigneurs du Royaume de Tjar Ehin. Le roi annonça le problème, après cela, il exprima sa pensée : "La menace est lourde. Non seulement ils attaquent les faibles, mais en plus, ils risquent de venir nous assiéger. Je préconise de lever nos armées et d'aller éradiquer les différents camps orcs établis dans la forêt, pour éviter qu'ils ne fassent qu'une seule et même horde, qui risque de nous attaquer. Il faut aller de l'avant, il faut porter un coup fort aux orcs !"

La salle était silencieuse, un conseiller se décida à prendre la parole : "Je ne pense pas qu'il faille entrer en guerre, nous risquons d'y perdre beaucoup d'hommes, et, il faut bien reconnaitre que ces petits villages ne nous intéressent pas. Les orcs n'attaquent pas nos routes commerciales. Je ne vois pas pourquoi entrer en guerre alors que nos coffres se remplissent toujours plus d'or ? Les orcs ne sont pas un danger pour nous."

A ces mots, plusieurs seigneurs acquiescèrent, d'autres protestèrent. Le roi fut triste de la pensée d'un de ses seigneurs. Il ne répondit pas.
Alors, le vieux sage du Royaume prit la parole, c'était, généralement la sienne qui exprimait celle de la majorité : "Nous ne pouvons pas nous dresser seuls face aux orcs, néanmoins, nous ne pouvons pas laisser des villages se faire décimer pour garder notre or ! Alors, petit Daerek, sillonne les routes et rallie des royaumes à ta cause. Adresse toi aux elfes, aux nains, aux humains, et ensemble, nous pourrons protéger les faibles villages, nous pourrons stopper les orcs. Aller, va ! Et que Palar te guide."

Daerek arpente maintenant les collines pour espérer trouver des guerriers, des royaumes, des alliances de royaumes qui veuillent bien combattre le fléau orc, et protéger les plus faibles.
Réussira-t-il dans sa quête ? Cela dépend de beaucoup, beaucoup de choses...




By Maëglin Faëlivrin...

_________________
Dans un monde rouge, un peu plus de sang répandu ne se remarque pas.

Feu Maëglin Faëlivrin...


Dernière édition par Sa'Kagué le Dim 11 Jan 2009 - 15:43; édité 1 fois
Revenir en haut
Sa'Kagué
L'Ordre des Shamans de Tiszà
L'Ordre des Shamans de Tiszà


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 78
Alliance: L'Ordre des Shamans de Tiszà
Les Marches d'Anos Galad
Village: La Forteresse d'Aénarion
Race: Humain
Masculin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 10 Jan 2009 - 22:20    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

Voila ce que ça rend en entier...
_________________
Dans un monde rouge, un peu plus de sang répandu ne se remarque pas.

Feu Maëglin Faëlivrin...
Revenir en haut
Khan Elikush
L'Ordre des Shamans de Tiszà
L'Ordre des Shamans de Tiszà


Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 61
Alliance: L'Ordre des Shamans de Tiszà
Les Marches d'Anos Galad
Village: Kork
Race: Orc
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle

MessagePosté le: Sam 10 Jan 2009 - 22:53    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay
Revenir en haut
Elfrida



Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2008
Messages: 26
Alliance: L'Ordre des Shamans de Tiszà
Le Pays de Kô
Village: Lama
Race: Humain
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 10 Jan 2009 - 23:11    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

C'est du beau travail Maëglin. Wink
Revenir en haut
MSN
Lancelot
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 1 121
Alliance: L'Ordre des Shamans de Tiszà
Les Marches d'Anos Galad
Village: Camelot
Race: Humain
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2009 - 01:32    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

A l'attention de Lalwende

Ma très chère Lalwende, tu peux copier le code ci-dessous ici : prie
Hall des Batailles et tu vas sur "Nouvelle discussion" en bas à droite.
Tu mettras ce Titre :
Repoussons la vague chaotique déferlante qui souille et pille nos contrées !

Voici le code (très légèrement retouché) à copier :
Code:
[b][i]Chapitre 1 : La désolation, le Chaos... Que faire contre cela ?[/i][/b] 

[i]Sous le crépuscule naissant, Daerek, jeune humain de seize ans, rentrait de la chasse, tout fier d'avoir attrapé une jolie perdrix que sa mère cuisinera pour le dîner. Daerek grimpa sur la petite colline de sable et observa le coucher de soleil. Il s'émerveilla de la beauté incommensurable de la nature, et il était heureux de goûter à la paix, alors qu'il avait entendu maints récits de guerres et de morts. Il ne se plaignait pas, même si son existence était un peu dure au quotidien. Il avait déjà vu des guerriers (ceux des "puissants royaumes de l'autre côté de la rivière", comme le disait son père le bucheron) mais il n'avait jamais assisté à des combats. Évidemment, Daerek avait été impressionné par les cottes de mithril flamboyantes, les étendards flottants au vent et l'allure fière des paladins mais l'armée ne l'avait jamais attiré.

Il descendit la colline, tout joyeux, fier de pouvoir montrer sa prise à sa famille. Il entendit alors un son qui le coupa net dans sa course : un long son de cor, qui émanait de la forêt, juste en face du village. Sur le pan de sa colline, Daerek voyait tout ce qui se passait dans son village. Tout d'abord, il ne remarqua pas l'agitation des villageois, mais après avoir entendu le son du cor d'alarme de la bourgade, il prit conscience du danger imminent qui menaçait la ville. Il porta son regard sur la forêt, d'où le bruit étrange avait retentit. Il vit alors avec horreur qu'une horde d'orc, hideuse, s'élançait dans le village. Les orcs tuèrent d'abord les quelques miliciens qui barraient l'entrée du village, ensuite, ce fut le carnage total ! Les femmes et les enfants furent massacrés, les vieillards empalés, les malades étaient jetés en pâture aux loups géants qui se régalaient.[/i]

[LIST][LIST][LIST][IMG]http://www.todowow.com/wp-content/the_wrath_of_thrall_by_lillidan86.jpg[/IMG]
[/LIST]
[/LIST]
[/LIST]

[i]Du village ne restaient que quelques cendres. Daerek tomba à genou... contemplant le désastre, contemplant la destruction de son village et, en même temps, de sa vie. Il pleurait. Soudain, il vit un cavalier galoper vers lui, mais quand le cavalier s'arrêta devant lui, une flèche vint lui transpercer le corps, et il tomba. Daerek reconnu son père. Dans un murmure, celui-ci lui dit :[/i] [color=#00ff00] "Mon fils, je suis fier de toi ! Toute ma vie, j'ai été fier de toi. Maintenant, confirme mon jugement : prend ce parchemin, traverse la rivière, et donne-le aux hommes qui habitent dans de grands châteaux, vêtus d'armures éblouissantes et de casques flamboyants. Raconte leur tout ce qui s'est passé ici. Va, je t'aime, mon fils."[/color]
[i]Et sur ces mots il mourut.[/i]

[i]Daerek, prit le parchemin, et l'observa de ses yeux brouillés par les larmes. Alors, il se leva, monta sur le cheval de son père, et galopa en direction de la rivière.
Il entendait le vent siffler à ses oreilles[/i] [color=#0000ff]l'espoir n'est pas mort, la désolation ne prendra pas le pas sur l'amour, garde espoir, et achève ta quête...[/color]
[color=#ffff00]Alors, le soleil se coucha...[/color]


[b][i]Chapitre 2 : Le courage des humains prendra-t-il le pas sur leur corruption ?[/i][/b]

[i]Daerek, toujours ébranlé par l'horreur qu'il avait vécu la veille, s'arrêta pour regarder de plus près le parchemin de son père. Il remarqua un petit bout de tissu mal lavé qui était attaché au parchemin, il reconnu le signe des orcs :[/i] 
[LIST][LIST][LIST][LIST][LIST][LIST][IMG]http://www.zordania.com/img/al_logo/269.png[/IMG]
[/LIST]
[/LIST]
[/LIST]
[/LIST]
[/LIST]
[/LIST]
[i]Daerek imprima ce signe dans sa mémoire ; il voulait être sur de n'épargner aucune personne portant ce signe. Il lu le parchemin :[/i]
[QUOTE]Puissants Seigneurs des Royaumes de Derrière la Rivière, nous vivions en paix depuis que nous nous sommes installés dans cette contrée ; mais ces temps sont révolus, et notre village a été décimé par une horde d'orcs venus d'ailleurs, plus sanguinaire que cruelle, et elle a massacré nos femmes, nos enfants, nos vieillards, nos malades... Personne n'a été épargné à part moi, qui ai réussi à m'enfuir. Il n'y a aucun survivant.
S'il vous plaît, aidez-nous, aidez les autres villages de la région, pour que ces attaques cessent. Bientôt, ces orcs viendront vers vos châteaux et vos murailles, avec un seul et unique but de réduire la race humaine à néant.
Levez-vous contre ces orcs pour défendre les faibles, la veuve et l'orphelin. Ceci est votre idéologie, n'est-ce pas ?
Je vous en conjure, sauvez notre monde du Chaos, redonnez l'espoir à nos enfants...[/QUOTE]

[i]Daerek referma la missive et repartit. Il ne mit pas longtemps à trouver la rivière, et il s'empressa de la traverser, de peur que les orcs lui tombent dessus à l'improviste, comme ils ont réussi à surprendre le village.
Une fois la rivière traversée, il galopa et aperçu la magnificence et la richesse humaine. Sept châteaux surplombaient une plaine, et protégeaient un groupement de villages. Daerek chevaucha jusqu'au château le plus proche, un garde lui barrait la route :[/i]

[color=#00ffff]- Halte ! Que venez-vous faire ici ?[/color]
[i]Clama-t-il.[/i]
[color=#00ff00]- Je suis Daerek, un fermier et un chasseur d'un tout proche village qui vient d'être décimé par les orcs ; et j'apporte un message à un puissant seigneur qui vit dans un château.[/color]
[color=#00ffff]- Impossible, les orcs ne s'aventurent pas dans ces contrées. Tu mens ! Passe ton chemin ![/color]
[color=#00ff00]- Je vous assure que ce que je vous dis est vrai ! J'ai vu mon père mourir sous une flèche orc ! Je l'ai vu ![/color]
[i]cria Daerek en larme.[/i]
[color=#0000ff]- Que ce passe-t-il ici ?[/color]
[i]Aboya une autre voix grave, derrière Daerek.[/i]

[i]Celui-ci se retourna et se retrouva face un chevalier en armure dorée. Daerek lui raconta exactement la même chose qu'il avait répondu au garde. Le chevalier lui dit alors :[/i] [color=#0000ff]"Je te crois, suis moi."[/color]
[i]Daerek obéit, et il traversa les longs couloirs de pierres, ornés d'enluminures, de tableaux, et de tapis de toutes sortes, plus beaux, et plus prestigieux les uns que les autres. Le chevalier le conduisit dans une très grande salle, une salle du trône. Il s'assit sur le prestigieux siège, et annonça :[/i] [color=#0000ff]"Je suis le roi de cette région... Le Royaume de Tjar Ehin, raconte moi ce qui s'est passé dans ton village maintenant."[/color]
[i]Daerek lui tendit d'abord la missive. Le roi la lu, impassible, puis il fit signe à Daerek de lui raconter sa version des faits ; Daerek la lui raconta, dans les moindres détails.
Alors, toujours impassible, le roi se leva et appela un valet. Il lui demanda de convoquer tous les seigneurs du Royaume de Tjar Ehin. Ceci étant fait, il s'adressa à Derek :[/i] [color=#0000ff] "Un conseil va être tenu dans quelques heures, et je tiens à ce que tu sois présent. Nous allons décider du meilleur moyen pour faire face à la menace, venez !"[/color]

[i]Le conseil réunissait tout les plus grands seigneurs du Royaume de Tjar Ehin. Le roi annonça le problème, après cela, il exprima sa pensée :[/i] [color=#0000ff]"La menace est lourde. Non seulement ils attaquent les faibles, mais en plus, ils risquent de venir nous assiéger. Je préconise de lever nos armées et d'aller éradiquer les différents camps orcs établis dans la forêt, pour éviter qu'ils ne fassent qu'une seule et même horde, qui risque de nous attaquer. Il faut aller de l'avant, il faut porter un coup fort et chasser ces orcs qui ce sont installés sur nos terres !"
[/color]
[i]La salle était silencieuse, un conseiller se décida à prendre la parole :[/i] [color=#000000]"Je ne pense pas qu'il faille entrer en guerre, nous risquons d'y perdre beaucoup d'hommes, et, il faut bien reconnaitre que ces petits villages ne nous intéressent pas. Les orcs n'attaquent pas nos routes commerciales. Je ne vois pas pourquoi entrer en guerre alors que nos coffres se remplissent toujours plus d'or ? Les orcs ne sont pas un danger pour nous."[/color]

[i]A ces mots, plusieurs seigneurs acquiescèrent, d'autres protestèrent. Le roi fut triste de la pensée d'un de ses seigneurs. Il ne répondit pas.
Alors, le vieux sage du Royaume prit la parole, c'était, généralement la sienne qui exprimait celle de la majorité :[/i]
[color=#ffff00]"Nous ne pouvons pas nous dresser seuls face aux orcs, néanmoins, nous ne pouvons pas laisser des villages se faire décimer pour garder notre or ! Plus nous resteront là à ne rien faire et plus les armées de ces barbarres se renforceront, il faut agir maintenant sous peine de s'en mordre des doigts...
Alors, petit Daerek, sillonne les routes et rallie des royaumes à ta cause. Adresse toi aux elfes, aux nains, aux humains, et ensemble, nous pourrons protéger les faibles villages, nous pourrons stopper les orcs. Aller, va ! Et que Palar te guide."
[/color]
[i]Daerek arpente maintenant les collines pour espérer trouver des guerriers, des royaumes, des alliances de royaumes qui veuillent bien combattre le fléau orc, et protéger les plus faibles.
Réussira-t-il dans sa quête ? Cela dépend de beaucoup, beaucoup de choses...
Il repensa à la banière orc trouvé sur un petit bout de tissu attaché au parchemin, et se jura de donner sa vie pour que justice soit faite.[/i]

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Lalwende
L'Ordre des Shamans de Tiszà
L'Ordre des Shamans de Tiszà


Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2008
Messages: 88
Les Marches d'Anos Galad
Village: Miloria
Race: Humain
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2009 - 09:19    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

Alors, le titre est trop long pour le mettre en entier, ça donne donc: Repoussons la vague chaotique qui souille et pille nos contrées !
J'ai un souci pour les image avec les [LIST] qui restent affiché j'ai donc mis des °°°°°°°°°° comme dans ma présentation perso sur zordania.
Dites moi si je l'envoi avec ces rectifications.
_________________
Edit Lancelot : Les Shamans brilleront avec Lalwende, la perle de Tiszà
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sa'Kagué
L'Ordre des Shamans de Tiszà
L'Ordre des Shamans de Tiszà


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 78
Alliance: L'Ordre des Shamans de Tiszà
Les Marches d'Anos Galad
Village: La Forteresse d'Aénarion
Race: Humain
Masculin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2009 - 13:02    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

Ouais, je vois le problème (certains "LIST" s'affichent sans centrer l'image)... Alors deux choses : soit on fait comme tu dis, soit, on ne centre pas l'image...
A voir...
_________________
Dans un monde rouge, un peu plus de sang répandu ne se remarque pas.

Feu Maëglin Faëlivrin...
Revenir en haut
Lalwende
L'Ordre des Shamans de Tiszà
L'Ordre des Shamans de Tiszà


Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2008
Messages: 88
Les Marches d'Anos Galad
Village: Miloria
Race: Humain
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2009 - 13:09    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

oui ca donne ça:

Chapitre 1 : La désolation, le Chaos... Que faire contre cela ? 
Sous le crépuscule naissant, Daerek, jeune humain de seize ans, rentrait de la chasse, tout fier d'avoir attrapé une jolie perdrix que sa mère cuisinera pour le dîner. Daerek grimpa sur la petite colline de sable et observa le coucher de soleil. Il s'émerveilla de la beauté incommensurable de la nature, et il était heureux de goûter à la paix, alors qu'il avait entendu maints récits de guerres et de morts. Il ne se plaignait pas, même si son existence était un peu dure au quotidien. Il avait déjà vu des guerriers (ceux des "puissants royaumes de l'autre côté de la rivière", comme le disait son père le bucheron) mais il n'avait jamais assisté à des combats. Évidemment, Daerek avait été impressionné par les cottes de mithril flamboyantes, les étendards flottants au vent et l'allure fière des paladins mais l'armée ne l'avait jamais attiré.
Il descendit la colline, tout joyeux, fier de pouvoir montrer sa prise à sa famille. Il entendit alors un son qui le coupa net dans sa course : un long son de cor, qui émanait de la forêt, juste en face du village. Sur le pan de sa colline, Daerek voyait tout ce qui se passait dans son village. Tout d'abord, il ne remarqua pas l'agitation des villageois, mais après avoir entendu le son du cor d'alarme de la bourgade, il prit conscience du danger imminent qui menaçait la ville. Il porta son regard sur la forêt, d'où le bruit étrange avait retentit. Il vit alors avec horreur qu'une horde d'orc, hideuse, s'élançait dans le village. Les orcs tuèrent d'abord les quelques miliciens qui barraient l'entrée du village, ensuite, ce fut le carnage total ! Les femmes et les enfants furent massacrés, les vieillards empalés, les malades étaient jetés en pâture aux loups géants qui se régalaient.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Du village ne restaient que quelques cendres. Daerek tomba à genou... contemplant le désastre, contemplant la destruction de son village et, en même temps, de sa vie. Il pleurait. Soudain, il vit un cavalier galoper vers lui, mais quand le cavalier s'arrêta devant lui, une flèche vint lui transpercer le corps, et il tomba. Daerek reconnu son père. Dans un murmure, celui-ci lui dit : "Mon fils, je suis fier de toi ! Toute ma vie, j'ai été fier de toi. Maintenant, confirme mon jugement : prend ce parchemin, traverse la rivière, et donne-le aux hommes qui habitent dans de grands châteaux, vêtus d'armures éblouissantes et de casques flamboyants. Raconte leur tout ce qui s'est passé ici. Va, je t'aime, mon fils."
Et sur ces mots il mourut.
Daerek, prit le parchemin, et l'observa de ses yeux brouillés par les larmes. Alors, il se leva, monta sur le cheval de son père, et galopa en direction de la rivière.
Il entendait le vent siffler à ses oreilles
l'espoir n'est pas mort, la désolation ne prendra pas le pas sur l'amour, garde espoir, et achève ta quête...
Alors, le soleil se coucha...

Chapitre 2 : Le courage des humains prendra-t-il le pas sur leur corruption ?
Daerek, toujours ébranlé par l'horreur qu'il avait vécu la veille, s'arrêta pour regarder de plus près le parchemin de son père. Il remarqua un petit bout de tissu mal lavé qui était attaché au parchemin, il reconnu le signe des orcs : 
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Daerek imprima ce signe dans sa mémoire ; il voulait être sur de n'épargner aucune personne portant ce signe. Il lu le parchemin :
Puissants Seigneurs des Royaumes de Derrière la Rivière, nous vivions en paix depuis que nous nous sommes installés dans cette contrée ; mais ces temps sont révolus, et notre village a été décimé par une horde d'orcs venus d'ailleurs, plus sanguinaire que cruelle, et elle a massacré nos femmes, nos enfants, nos vieillards, nos malades... Personne n'a été épargné à part moi, qui ai réussi à m'enfuir. Il n'y a aucun survivant.
S'il vous plaît, aidez-nous, aidez les autres villages de la région, pour que ces attaques cessent. Bientôt, ces orcs viendront vers vos châteaux et vos murailles, avec un seul et unique but de réduire la race humaine à néant.
Levez-vous contre ces orcs pour défendre les faibles, la veuve et l'orphelin. Ceci est votre idéologie, n'est-ce pas ?
Je vous en conjure, sauvez notre monde du Chaos, redonnez l'espoir à nos enfants...

Daerek referma la missive et repartit. Il ne mit pas longtemps à trouver la rivière, et il s'empressa de la traverser, de peur que les orcs lui tombent dessus à l'improviste, comme ils ont réussi à surprendre le village.
Une fois la rivière traversée, il galopa et aperçu la magnificence et la richesse humaine. Sept châteaux surplombaient une plaine, et protégeaient un groupement de villages. Daerek chevaucha jusqu'au château le plus proche, un garde lui barrait la route :

- Halte ! Que venez-vous faire ici ?
Clama-t-il.
- Je suis Daerek, un fermier et un chasseur d'un tout proche village qui vient d'être décimé par les orcs ; et j'apporte un message à un puissant seigneur qui vit dans un château.
- Impossible, les orcs ne s'aventurent pas dans ces contrées. Tu mens ! Passe ton chemin !
- Je vous assure que ce que je vous dis est vrai ! J'ai vu mon père mourir sous une flèche orc ! Je l'ai vu !
cria Daerek en larme.
- Que ce passe-t-il ici ?
Aboya une autre voix grave, derrière Daerek.
Celui-ci se retourna et se retrouva face un chevalier en armure dorée. Daerek lui raconta exactement la même chose qu'il avait répondu au garde. Le chevalier lui dit alors : "Je te crois, suis moi."
Daerek obéit, et il traversa les longs couloirs de pierres, ornés d'enluminures, de tableaux, et de tapis de toutes sortes, plus beaux, et plus prestigieux les uns que les autres. Le chevalier le conduisit dans une très grande salle, une salle du trône. Il s'assit sur le prestigieux siège, et annonça : "Je suis le roi de cette région... Le Royaume de Tjar Ehin, raconte moi ce qui s'est passé dans ton village maintenant."
Daerek lui tendit d'abord la missive. Le roi la lu, impassible, puis il fit signe à Daerek de lui raconter sa version des faits ; Daerek la lui raconta, dans les moindres détails.
Alors, toujours impassible, le roi se leva et appela un valet. Il lui demanda de convoquer tous les seigneurs du Royaume de Tjar Ehin. Ceci étant fait, il s'adressa à Derek :
"Un conseil va être tenu dans quelques heures, et je tiens à ce que tu sois présent. Nous allons décider du meilleur moyen pour faire face à la menace, venez !"
Le conseil réunissait tout les plus grands seigneurs du Royaume de Tjar Ehin. Le roi annonça le problème, après cela, il exprima sa pensée : "La menace est lourde. Non seulement ils attaquent les faibles, mais en plus, ils risquent de venir nous assiéger. Je préconise de lever nos armées et d'aller éradiquer les différents camps orcs établis dans la forêt, pour éviter qu'ils ne fassent qu'une seule et même horde, qui risque de nous attaquer. Il faut aller de l'avant, il faut porter un coup fort et chasser ces orcs qui ce sont installés sur nos terres !"

La salle était silencieuse, un conseiller se décida à prendre la parole : "Je ne pense pas qu'il faille entrer en guerre, nous risquons d'y perdre beaucoup d'hommes, et, il faut bien reconnaitre que ces petits villages ne nous intéressent pas. Les orcs n'attaquent pas nos routes commerciales. Je ne vois pas pourquoi entrer en guerre alors que nos coffres se remplissent toujours plus d'or ? Les orcs ne sont pas un danger pour nous."
A ces mots, plusieurs seigneurs acquiescèrent, d'autres protestèrent. Le roi fut triste de la pensée d'un de ses seigneurs. Il ne répondit pas.
Alors, le vieux sage du Royaume prit la parole, c'était, généralement la sienne qui exprimait celle de la majorité :

"Nous ne pouvons pas nous dresser seuls face aux orcs, néanmoins, nous ne pouvons pas laisser des villages se faire décimer pour garder notre or ! Plus nous resteront là à ne rien faire et plus les armées de ces barbares se renforceront, il faut agir maintenant sous peine de s'en mordre des doigts...
Alors, petit Daerek, sillonne les routes et rallie des royaumes à ta cause. Adresse toi aux elfes, aux nains, aux humains, et ensemble, nous pourrons protéger les faibles villages, nous pourrons stopper les orcs. Aller, va ! Et que Palar te guide."

Daerek arpente maintenant les collines pour espérer trouver des guerriers, des royaumes, des alliances de royaumes qui veuillent bien combattre le fléau orc, et protéger les plus faibles.
Réussira-t-il dans sa quête ? Cela dépend de beaucoup, beaucoup de choses...
Il repensa à la bannière orc trouvé sur un petit bout de tissu attaché au parchemin, et se jura de donner sa vie pour que justice soit faite.



Bon c mieux centré sur zord
_________________
Edit Lancelot : Les Shamans brilleront avec Lalwende, la perle de Tiszà
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lancelot
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 1 121
Alliance: L'Ordre des Shamans de Tiszà
Les Marches d'Anos Galad
Village: Camelot
Race: Humain
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2009 - 14:20    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

On fait comme tu dis Lal Smile

j'avais testé sur les notes de zordania.... c'est pour ça que j'ai mis les balises [*list][*/list]
Donc, sur le forum de zod c'est différent ?
Tente a tout hasard ces balises pour centrer :
Code:
[center] et [/center]

le titre raccourci me convient très bien : "Repoussons la vague chaotique qui souille et pille nos contrées !"

Maëglin, mes petites modifications ne te gênent pas ?
on va passé maintenant à la vitesse supérieur et bien préciser la cible...... (voir mp)
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sa'Kagué
L'Ordre des Shamans de Tiszà
L'Ordre des Shamans de Tiszà


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 78
Alliance: L'Ordre des Shamans de Tiszà
Les Marches d'Anos Galad
Village: La Forteresse d'Aénarion
Race: Humain
Masculin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2009 - 14:40    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ? Répondre en citant

Maëglin, mes petites modifications ne te gênent pas ?


Pas du tout ! Pourquoi me gêneraient-elles ? C'est VOTRE Rp, moi je ne fait que de l'écrire ^^

On va passé maintenant à la vitesse supérieur et bien préciser la cible... (voir mp)


Ouaip Wink
_________________
Dans un monde rouge, un peu plus de sang répandu ne se remarque pas.

Feu Maëglin Faëlivrin...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:25    Sujet du message: Mais comment sauver ce monde du Chaos ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Confrérie des Shamans Index du Forum -> Regards sur la Cité -> Le quartier des Arts et Lettres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Medieval by Mojy, © 2003, 2005 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com